Expérience utilisateur et optimisation du référencement avec les métriques « Web Vitals »

Google a présenté les Web Vitals (littéralement les métriques vitales du web) comme de nouvelles mesures de suivi de l’expérience utilisateur réelle en mai 2020. Elles réunissent l’expérience utilisateur et l’optimisation du référencement. En 2021, elle fera partie des métriques pilotant votre SEO, afin que vous puissiez mieux comprendre son impact sur votre performance numérique.  

Qu’est-ce que cela signifie du point de vue du suivi de l’expérience numérique ? Comment cela peut-il vous aider à améliorer vos performances de référencement ?

L’expérience de l’utilisateur est ce qui compte vraiment

Pendant des années, les performances du web se sont concentrées sur des mesures telles que le temps de chargement des pages (PLT), qui mesure la vitesse de chargement d’une page web.

L’amélioration des temps de chargement a toujours été l’objectif le plus important à atteindre.

Mais une question importante restait sans réponse : « Si un site web semble lent d’après les mesures de performance, comment un utilisateur le ressent-il ? ». 

Mesures du navigateur et mesures de l’expérience utilisateur

Pour répondre à cette question, prenons l’exemple d’un site Web qui utilise beaucoup de Javascripts (comme la plupart des sites Web de nos jours). 

Pour commencer, les Javascripts sont des composants « bloquant le DOM » (sauf si vous les différez ou les chargez de manière asynchrone). Cela signifie qu’ils doivent être rendus pour considérer que la page entière a été chargée (ce qui pilote le PLT).

Des techniques telles que les Javascripts asynchrones ou différés permettent au navigateur de charger non-prioritairement les Javascripts (lazy loading) sans avoir d’impact sur le processus d’analyse du DOM. Cela signifie que les scripts seront chargés à la fin. L’utilisation de ces techniques peut améliorer considérablement l’expérience de l’utilisateur.

Néanmoins, le PLT (Page Load Time) ne le reflétera pas car le chargement du document ne sera pas complet tant que tous les Javascripts ne seront pas chargés.

Le problème des mesures comme le PLT (Page Load Time) est qu’elles sont « centrées sur le navigateur ». En conclusion, pour mesurer l’expérience utilisateur, nous avons besoin de mesures plus « centrées sur l’utilisateur ».

Première étape pour mesurer l’expérience utilisateur : la vitesse de chargement

Le RUM (Real User Monitoring) est un moyen courant de collecter des mesures de performance web. Dans le cadre de son évolution, des mesures comme le First Contentful Paint (FCP) et le First Meaningful Paint (FMP) sont entrées en jeu pour compléter le PLT afin d’améliorer l’évaluation de l’expérience utilisateur.

  • Le FCP mesure le moment où le premier contenu (premier texte ou première image est rendu sur l’écran de l’utilisateur.
  • FMP mesure le temps nécessaire à l’obtention du premier élément de contenu significatif pour un utilisateur.

Malheureusement, le FCP est trop sensible aux petites différences dans le chargement de la page, ce qui a donné des résultats incohérents. Même si le FCP demeure une bonne métrique, le premier contenu peut ne pas être significatif pour l’utilisateur final.

We should use other metrics to evaluate how real users experience a page load speed.

Speed Index et Visually Complete en sont deux bons exemples. Malheureusement, ces mesures ne sont disponibles que par le biais du monitoring synthétique / des tests actifs.

Dans l’ensemble, cela ne nous a laissé aucun moyen pratique de mesurer l’expérience utilisateur.

Intégrer l’interactivité et la stabilité visuelle dans l’expérience utilisateur

Mesurer la vitesse de chargement des pages ne suffit pas : il faut introduire l’interactivité et la stabilité visuelle dans votre évaluation de l’expérience numérique.

Interactivité (métrique FID, délai d’attente avant interaction)

Tout d’abord, il est aussi important de pouvoir interagir rapidement avec un site web (par exemple en cliquant sur des liens ou des boutons) que d’obtenir rapidement des informations utiles à l’écran.

Si vous voulez vraiment savoir comment les utilisateurs réels vivent votre site Web, il ne suffit pas de mesurer la vitesse de chargement des ressources. Ce n’est que la première partie de l’histoire. Bien sûr, il est essentiel d’afficher rapidement du contenu utile à l’écran, mais la rapidité de l’interaction l’est tout autant. L’interactivité est également un facteur essentiel..

Stabilité visuelle (métrique CLS)

Deuxièmement, lorsqu’une page se charge, le chargement d’une image peut potentiellement modifier toute la structure de la page, y compris le texte. Supposons que vous commenciez à lire un article alors que la page est encore en cours de chargement : la structure du texte sera modifiée et se déplacera. Cela génère une mauvaise expérience. La stabilité visuelle est un troisième facteur critique.

En conclusion, si vous voulez sérieusement optimiser l’expérience utilisateur sur votre site, vous devez prendre en compte 3 facteurs majeurs :

  1. Vitesse de chargement: à quelle vitesse la page se charge-t-elle et à quelle vitesse l’utilisateur voit-il un contenu utile ?
  2. Interactivité: À quelle réactivité la page peut-elle réagir aux entrées de l’utilisateur ?
  3. Stabilité visuelle: Les éléments se déplacent-ils pendant le chargement de la page ?

Bienvenue aux métriques Web Vitals

Au début du mois de mai 2020, Google a annoncé la définition des Web Vitals : un ensemble de mesures soigneusement étudiées pour

Parmi ces nouvelles mesures introduites par Google Page Experience, il existe un sous-ensemble de mesures sur lesquelles tout propriétaire de site devrait se concentrer : Core Web Vitals. Selon Google, “Sles propriétaires de sites n’ont pas besoin d’être des gourous de la performance pour comprendre la qualité de l’expérience qu’ils offrent à leurs utilisateurs. L’initiative Web Vitals vise à simplifier la situation et à aider les sites à se concentrer sur les mesures qui comptent le plus, les Web Vitals essentielles.”

L’ensemble actuel de mesures se concentre sur les trois aspects mentionnés ci-dessus :

Successeur du FCP, le LCP mesure le temps de rendu de la plus grande partie du contenu dans le viewport. En fait, cette métrique permet de répondre à plusieurs questions :

  1. Tout d’abord, y a-t-il du contenu sur l’écran ?
  2. Deuxièmement, ce contenu a-t-il un sens ?
  3. Troisièmement, ce contenu est-il rendu rapidement sur la page ?

Il mesure le temps que met le site à réagir à la première interaction d’un utilisateur.

Il mesure les changements de mise en page pendant le chargement d’une page.

Ce qui est enfin intéressant dans ces nouvelles mesures, c’est que Google fournit des données de référence correspondantes, comme illustré ci-dessous (photo de Google) :

Using web core vitals to measure digital experience

Améliorez également votre référencement !

Jusqu’à présent, le classement SEO de Google prenait en compte les facteurs suivants :

  • La convivialité pour le mobile : assurez-vous que votre site est optimisé pour les utilisateurs mobiles.
  • HTTPS : assure des connexions sécurisées à votre site web.
  • Utilisation des interstitiels : évitez les fenêtres pop-up gênantes
  • Sécurité de la navigation : assurez-vous que votre site ne présente aucun risque pour les visiteurs.

Depuis 2021, le calcul du classement SEO de Google ajoute les nouvelles mesures Web Vitals à la liste et les prend en considération.

Combinés, ces paramètres constituent ce que Google appelle « l’expérience de la page », comme illustré ci-après (image de Google).

Web core vitals within digital experience metrics

Alors, n’attendez plus et commencez dès maintenant à mesurer les métriques Web Vitals afin d’être prêt à booster votre référencement en 2021 !

Récapitulatif et prochaines étapes

Le domaine des performances web est en train de passer de mesures purement centrées sur le navigateur à de nouveaux types de mesures centrées sur l’utilisateur afin de mieux s’aligner sur l’expérience réelle de l’utilisateur.

Après des premières tentatives avec des mesures comme FCP et FMP, Google fait maintenant la promotion des Web Vitals ; un nouvel ensemble de mesures qui prend en compte chaque étape d’une expérience utilisateur complète.

Même si ces nouvelles métriques sont principalement prises en charge par les systèmes basés sur Chromium, il ne fait aucun doute que d’autres acteurs majeurs s’aligneront et les adopteront dans un avenir proche.

Ces paramètres sont pris en compte pour les classements SEO dès 2021. En adoptant ces métriques et en prenant des actions correctives pour les améliorer dès maintenant, vous vous assurez une bonne position dans le classement SEO à l’avenir.

Commencez à utiliser les métriques essentielles des Web Vitals avec Kadiska dès maintenant!